Questions fréquemment posées

Durée d'un dossier

Combien de temps la procédure va-t-elle durer ?


2 hypothèses : 1️⃣ Votre dossier est réglé à l'amiable avec l'assureur : ➡ Si votre état est consolidé (stabilisé) rapidement, vous pourrez obtenir votre indemnisation en moyenne en un an. 2️⃣ Votre dossier doit passer devant le Tribunal : ➡ Il faudra alors ajouter un an et demi voire deux ans pour voir votre dossier se clore. 👉 Cela prendra donc du temps mais le jeu en vaut souvent la chandelle !




Combien de temps vais-je devoir consacrer à l'avancement de mon dossier ?


👉 Votre Avocat se charge de tout. Vous devrez uniquement vous présenter aux opérations d'expertise organisées et adresser les pièces listées par votre Avocat.





Coût d'un dossier

Combien la procédure va-t-elle me coûter ?


En préjudice corporel, Maître Daniel DEL VECCHIO se rémunère en grande partie sur la base du résultat obtenu (entre 10 et 15%). Au regard de la faiblesse des indemnisations proposées par les assurances face aux victimes non assistées, c'est la garantie pour vous que vos frais d'avocat n'excéderont pas la plus-value obtenue ! De plus, vous êtes susceptible de bénéficier d 'une prise en charge des honoraires d'avocats par votre assureur "Multirisques Habitation".




Puis-je saisir le Tribunal moi-même à la suite d'un accident ?


👉 Non. Depuis le 1er janvier 2020, vous êtes tenu(e) de saisir le Tribunal par l' intermédiaire d'un(e) Avocat(e) que ce soit en référé ou au fond.





Engagement avec un tiers

Je me suis déjà engagé(e) auprès d'un Avocat, puis-je confier mes intérêts à un autre Avocat ?


👉 Sans difficulté ! Le choix de l'Avocat est libre. ⚠ Néanmoins, si votre ancien Avocat a travaillé sur votre dossier, des honoraires lui seront dus même si ce dernier avait prévu principalement des honoraires de résultat.




J'ai fait appel à une société qui se dit experte dans l'accompagnement pour réaliser une procédure d'indemnisation.


Prudence Seul(e) un(e) Avocat(e) peut, contre une rémunération et à titre habituel, vous accompagner suite à un accident. De nombreuses plateformes et autres intermédiaires conseillent contre rémunération des victimes d'accidents de la circulation : ces activités sont tout simplement illégales. 👉 Seul(e) un(e) Avocat(e) dispose des compétences juridiques et de la légitimité pour vous accompagner dans ce type de contentieux.





Indemnités

J'ai le sentiment que le préjudice que j'ai subi ne nécessite pas une indemnistation.


Un préjudice corporel, c'est avant tout 2 types de préjudices : 1️⃣ D'abord, les préjudices patrimoniaux ; c'est-à-dire notamment vos dépenses et pertes financières en lien avec l'accident. Vous serez parfois couvert(e)s. Par exemple, votre employeur peut maintenir votre salaire ou la CPAM peut vous allouer des indemnités journalières et prendre en charge vos frais de santé. 2️⃣ Ensuite, les prejudices extrapatrimoniaux ; c'est-à-dire toute la dimension morale du préjudice. Vous ne bénéficiez d'aucune prise en charge automatique, raison pour laquelle vous devez faire valoir votre préjudice. Il ne faut pas négliger la dimension psychologique de votre accident 👉 Votre indemnisation doit la prendre en compte !




Dans quels cas puis-je espérer une indemnité (supplémentaire) ?


Il est important de vous faire assister dès le début de vos échanges avec votre assureur. L 'expertise médicale est une étape clé de l'indemnisation 👉 N'y allez jamais seul(e) ! Dans le cas contraire, vous ne pourrez probablement pas obtenir la totalité de l'indemnisation qui vous revient.




Mon salaire a été compensé ; puis-je tout de même percevoir une indemnité ?


Oui ! Votre préjudice à la suite d'un accident, ce n'est pas juste vos pertes de gains professionnels ou vos dépenses de santé : ➡ Il y a toute la dimension psychologique du préjudice qui doit être prise en compte. ➡ Puis il existe également des préjudices pour lesquels vous pouvez obtenir une indemnisation sans même le savoir.




Mon indemnisation est suffisante d'après mon assureur.


Un assureur propose rarement une indemnisation suffisante à une victime non assistée 👉 votre Avocat pourra vous aider à obtenir une meilleure indemnisation.




Quel montant d'indemnités puis-je espérer ?


Chaque dossier étant unique, il est impossible de définir à l'avance l'indemnité qui vous revient. Par exemple, une victime est amputée de la dernière phalange de l'index dans le cadre d'un accident de la circulation. Pour un(e) préparateur(trice) de commande, cet accident sera théoriquement sans grande incidence sur son métier. A l'inverse, un(e) chirurgien(ne) cardiaque ne pourra plus jamais exercer son métier sans son index, ce qui constitue un préjudice financier considérable. L' expertise médicale est clé pour obtenir une juste indemnisation 👉 n'y allez jamais seul(e) !




Je me suis blessé(e) seul(e) (en voiture, au travail ou chez moi). Ai-je droit à une indemnisation ?


👉 C'est possible, oui ! Vous avez peut-être souscrit une garantie auprès de votre assureur. L'indemnisation sera, certes moins importante. Mais cette garantie est due, donc autant la demander !





Autre

J'ai une autre question !


Vous pouvez me contacter : ➡ Par téléphone : 07 66 79 17 48 📞 ➡ Par mail : danieldelvecchio.avocat@gmail.com 📧 Nous conviendrons alors d'un rendez-vous à mon Cabinet. Pensez à vous munir des conditions générales de votre contrat d'assurance multirisques habitation. Il est en effet possible que votre assureur prenne en charge ma consultation 💡




Quelle différence entre le Tribunal administratif et le Tribunal judiciaire ?


➡ Le Tribunal administratif connaît des litiges qui opposent notamment des particuiers et un établissement public. Ça sera la juridiction à saisir en cas de responsabilité médicale si l'établissement de santé est public. ➡ Le Tribunal judiciaire connaît des litiges entre particuliers et entreprises de droit privé (comme les assurances). ⚠ Il est malheureusement de notoriété publique que les indemnisations perçues devant le Tribunal administratif sont nettement moins importantes que celles obtenues devant le Tribunal judiciaire.